Nuit Américaine

  • /images/2019-2020/nuitamericaine3.jpg

Représentations

dimanche 29 mars | 16h

Informations

  • TARIFS :
    Cat.1 : Plein 25€ • Blanc-Mesnil 20€
    Cat.2 : Plein 21€ • Blanc-Mesnil 17€
    -12 ans :
    Cat.1 Plein 12,50€ • Blanc-Mesnil 10€
    Cat.2 Plein 10,50€ • Blanc-Mesnil 8,50€
  • DURÉE :
    1h45 entracte compris

Partager


Nuit Américaine

dimanche 29 mars | 16h


Orchestre national d’Île-de-France • Marie-Ange Nguci


Marie-Ange Nguci, l’enfant prodige du piano.
George Gershwin a su donner à l’Amérique le style symphonique qui lui manquait : à mi-chemin entre la musique classique et le jazz de Broadway. Son Concerto pour piano (1925) semble respecter les codes romantiques, mais très vite on sent le style se déhancher avec les thèmes entendus dans les grandes salles new-yorkaises de l’époque !
La Symphonie n°1 (1936) de Samuel Barber est en un seul mouvement mais renoue en revanche avec le romantisme, alors que le nouveau Concerto pour timbales de Steven Mackey (compositeur américain né en 1956) donne la parole à cet instrument rarement soliste qui trône habituellement au fond de l’orchestre. Là encore, le jazz n’est pas loin…
De l’autre côté de l’Atlantique, La Mer de Debussy est un chef-d’œuvre qui n’a cessé de fasciner les Américains : Debussy a réussi à transposer aux instruments l’impression des bruits de la mer.

Vidéo - Marie-Ange Nguci joue le Concerto n°1 de Chopin

         


Distribution

Direction musicale Case Scaglione
Piano Marie-Ange Nguci
Timbales Florian Cauquil